Ma vie à Dapaong

« L’eau tarit à la face de tous les crapauds » (1)

Pour dire que le sort est le même pour tout le monde lorsque arrive la saison sèche qui commence au nord du Togo.

IMG_0212.JPG

début de la saison sèche avec des feux de brousse

 

Voilà bientôt trois semaines que je suis africain. Dapaong est sûrement un très bon endroit pour prendre contact avec ce nouveau continent. Dapaong situé en Pays moba, où les gens ont la réputation d’être chaleureux et souriants est le chef lieu de la région des savanes. C’est vrai que j’ai beaucoup de plaisir à me promener dans la rue, au marché, pour faire des courses, à discuter avec les commerçants pour commencer à équiper la maison où Caroline et sa famille vont vivre pendant trois ans, réparer le robinet qui ne ferme pas, la chasse d’eau qui fuie, revoir le contrat d’électricité trop faible qui ne permet pas d’avoir deux clims qui tournent en même temps (c’est dur quand il fait 30°C).

Au début de mon séjour j’étais accosté dans la rue par des jeunes femmes qui voulaient venir travailler chez nous, faire le ménage et la cuisine, mais nous avons déjà Pauline.

Nous avons passé ce dimanche quelques heures chez Paul et Pauline.IMG_0129.JPG

Paul et Pauline ont 5 enfants (Sébastien, Maxime, Léonard, Françoise et Daniel, le bébé) et quelques neveux et nièces. Leur maison est composée d’un bâtiment principal de 4 pièces dont une de stockage du maïs et garage à vélo. Pauline dort avec les 2 plus jeunes enfants et Paul dans une autre chambre.

Dans la cour, il y a 4 cases, une sert de cuisine, une de pigeonnier, une de poulailler pour les poules et les pintades et une de chambre pour les 3 garçons les plus grands. Le repas est préparé sur un petit feu de bois. Il n’y a pas de cheminée pour faire sortir la fumée de la case, ce qui fait que l’intérieur est couvert de suie.IMG_0109.JPG

Il y a actuellement dans la cour  les récoltes de maïs blanc, jaune et rouge et  de haricots. Paul m’a expliqué que le maïs sera battu (samedi matin prochain) pour séparer les grains et le tas de haricot sera vanné, les grains de haricot mêlés aux cosses séchées seront lancés en l’air un jour de vent ce qui permettra aux poussières et aux cosses d’être emportés et les grains de haricot retomberont isolés du reste.IMG_0106.JPG Il y a aussi un nouveau bâtiment en construction qui viendra remplacer les cases et offrira de nouvelles chambres pour les garçons et 3 douches.

Sur le mur de la maison est installé un grand tableau noir qui sert au répétiteur des enfants. IMG_0107.JPGChaque famille a un répétiteur en plus de l’école les mercredis et les samedis. Les classes de l’école publique sont très chargées, chaque instituteur doit enseigner à 70 à 100 enfants, alors ceux qui ont des difficultés n’arrivent pas à suivre. Les instituteurs gagnent un petit salaire et sont démotivés, ça entraîne beaucoup d’absentéisme!

Pauline se lève à 4h le matin pour préparer tous les enfants pour l’école : douche, petit déjeuner composé de pâte de manioc ou de mais… le chemin jusqu’à l’école est un peu long 2 à 3 kilomètres.

Nous sommes repartis avec des épinards togolais que nous allons nous préparer aujourd’hui.

 

Proverbe tiré du recueil de « proverbes Moba » tome 4 de Pierre Reinhard

 

 

album photo Afrique Togo

wikipedia

en savoir plus sur le Togo

Un commentaire

Classé dans Afrique